Échos de l’atelier poésie d’octobre 2015

Cet atelier s’est déroulé à la Maison du Parc et de la Vallée de Luz Saint-Sauveur. Il n’a réuni qu’un petit nombre de participants mais un travail intense et amical s’est développé tout au long des deux journées. L’atelier reposait sur une succession de pratiques de lecture et d’écriture, souvent autour de travaux de poètes publiant sur le Web. Ce billet ne rend compte que d’une partie des exercices et travaux de l’atelier et de sa restitution avec accompagnement musical. Un grand merci à l’équipe de la Maison du Parc et de la Vallée pour son accueil.

Textes, lectures et accompagnement musical : Chantal, Éric, Julien, Léo et Pierre.

pendant la restitution

Poèmes express

cliquer pour agrandir
cliquer pour agrandir

On les appelle de bien des façons (poèmes soustractifs, poèmes trouvés, etc.). Nous avons repris dans l’atelier l’appellation de poème express qu’a choisi Lucien Suel. À partir de pages tirées d’un roman policier dûment massicoté et dotés de feutres adaptés au masquage des mots et lignes, les participants ont laissé subsister des fragments composant sur chaque page un poème. Ludique et riche, cet exercice qui mêle lecture et effacement constitue bel et bien une écriture et contourne la possible angoisse de la page blanche.

À partir d’un mot en passant par d’autres

Cet exercice est l’un des nombreux qui ont été élaborés par les pédagogues Freinet. À partir d’un mot choisi par l’animateur (ici le mot tissu), les participants sont invités à associer dix mots à ce mot de départ (la nature des associations est libre), puis à sélectionner quatre mots parmi eux et à composer un poème autour de ces quatre mots. Vous pouvez écouter ci-dessous trois des poèmes produits lors de l’atelier.

Dérouler le monde à partir d’une chose

Cet exercice tire son inspiration du recueil Le parti pris des choses de Francis Ponge. Profitant de la belle journée d’automne, nous nous étions installés dehors, et chacun était invité à fixer son attention sur une chose quelconque dans cet environnement et à « dérouler » un texte à partir de cette chose. Vous pouvez écouter ci-dessous la lecture de deux des textes produits lors de la restitution de l’atelier.

À la fin de la restitution, Philippe Aigrain lit des poèmes de Francis Royo, ana_NB, Anna Jpouy et Jean-Yves Fick
À la fin de la restitution, Philippe Aigrain lit des poèmes de Francis Royo, ana_NB, Anna Jouy et Jean-Yves Fick.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *